Bhagavad Gita

Les 700 versets de la Bhagavad-Gîtâ


Parmi les textes fondamentaux de l’Hindouisme, le plus connu et le plus répendu est la Bhagavad-Gîtâ qui se présente sous une forme littéraire poétique. Ses 700 versets sont insérés au centre de la grande épopée anonyme du Mahâbhârata.

Les indianistes s'accordent à penser que le texte a été écrit entre le Ve et le IIe siècle av. J.-C. Selon la légende des groupes Vaishnava, il daterait de 5 000 ans mais la ressemblance qu'elle présente avec les formes upanishadiques a fait se demander s'il ne s'agissait pas primitivement d'une upanishad.

Le texte a pu, à l'origine, être moins long ; il n'est pas homogène, il trahit des influences diverses ». La Bhagavad-Gita occupe une place importante en Inde. Cet ouvrage sacré, dont le nom signifie le chant du Seigneur, apparaît comme un abrégé de la doctrine védantique. Le dieu Krishna, avatar (incarnation) de Vishnu, prend la forme d’un conducteur de char et expose au  guerrier Arjuna sa doctrine.

L’enseignement prodigué par Krishna est centré sur l’action, la discrimination, la connaissance et la dévotion… qui mènent à la connaissance suprème du divin, Paratman incarné en Krishna-Vishnu.

*****

Empli de douce dévotion, cherche refuge en le Suprême Seigneur seul (Kŗşna ou Īśvara), O Arjuna. Par Sa grâce tu atteindras la paix suprême et l‟Éternel Demeure (Paramadhāma).(18.62) Ainsi, t‟ai Je exposé la connaissance plus secrète que tous les secrets. Après y avoir réfléchi, fais ce que tu veux. (18.63)

LA VOIE DE L’ABANDON, EST LA VOIE ULTIME VERS DIEU

Écoute une fois de plus Mon grand secret, Ma parole suprême. Tu M‟es très cher, par conséquent, Je te dirai ce qui est bon pour toi. (18.64)Fixe ton mental sur Moi, sois mon dévot, offre-Moi ton service, prosterne-toi devant Moi, et tu M‟atteindras certainement. Je te le promets, car tu es Mon très cher ami. (18.65)