Jésus le Christ


Jésus s'adressait aux juifs de son époque. Il dit « ne pas être venu abolir la Loi, mais l'accomplir ». Il affirme que les plus grands commandements de cette loi sont l'amour de Dieu ("Tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur") et l'amour des autres humains ("Tu aimeras ton prochain comme toi-même"), même les ennemis.

On considère que l'essentiel de son enseignement tient dans ses paroles où il dit que le royaume de Dieu appartient aux pauvres et aux simples de cœur.

On ne voir pas Jésus proposer des théories théologiques, pour lui c'est l'Ethique, le comportement qui conduit à la Vérité, pas les idées...


                          Quels sont les liens entre le christianisme et le yoga?
 
Comprenons bien d'abord que le christianisme que nous connaissons aujourd'hui, qu'il soit catholique, orthodoxe, protestant, évangélique, baptiste, ou autre... a été façonné et structuré par Paul. 
Jésus fut l'origine, le feu, l'impulsion, l'Esprit-Saint fut la force énergétique, Paul fut l'architecte.
 
Cela n'est pas directement perceptible dans les 4 évangiles canoniques pour qui connait peu l'Orient, mais tout l'enseignement de Jésus rappelle les voies du yoga. Nombre de petits détails concrets rappellent les régles des swamis indiens, régles qui se maintiennent encore aujourd'hui. Le message de Jésus que nous lisons dans les évangiles est totalement novateur dans le bassin méditéranéen, pour l'époque. Cependant les principes essentiels se retrouvent dans les enseignements des maitres de l'Inde.
 
Une tradition rapporte même que Jésus passa en Inde. Cela ne peut être confirmé, mais des textes existent qui peuvent intriguer toute personne ouverte et curieuse, même si fondamentalement ce n'est pas si important.
 
Paul a ensuite structuré le message de Jésus en lien avec la culture juive et l'esprit romain.
 
Et le christianisme s'est construit sur ces principes, oubliant rapidement la dimension védantique du message de son fondateur.
Le yoga est d'abord la méditation, ce qui est appelée "prière" dans les évangiles.
"Priez sans cesse" dit Jésus.
Jésus se retire souvent à l’écart, dans la solitude, sur la montagne, de préférence de nuit, pour prier. C'est une nécessité pour lui. Il en avait besoin pour se reconnecter au Père.
Et en même temps il déclare: 'Le père et moi sommes Un", n'est ce pas une parole faisant echo à la Non-dualité.
Seule une personne ayant fait en soi  l'expérience de l'unité où toute dualité s'évanouit peut dire en vérité comme Lui le fait : le Père et moi sommes UN..
Ramana Maharshi écrivit: "la méditation est la porte vers le Soi". L'on sait que Jésus partait souvent seul, loin du monde, pour prier son "Père" disait-il.
Et si ce Père était appelé le Soi, et si sa prière au Père était un silence méditatif...?
 
Les évangiles insistent sur la vérité et sur l'amour plus que sur la loi, exactement comme les maitres de l'Advaita, qui sans rejeter la loi, la dépassent pour ne pas s'enfermer dans des codes.

Prenons conscience aussi que Jésus reçu le Baptème de Jean, cela correspond tout à fait à la ligné de l'Atma yoga qui demande qu'il y ait une initiation transmise par un ainé, pour réaliser le chemin de la Transmission.
Et puis surtout la tradition a rapporté que Jésus avait 12 disciples. C'est tout à fait là le signe d'un maitre en Atma yoga.
 
Ceci est essentiel, mais bien peu en comprennent toute la porté....
 


Le Roza Bal ou Rauza Bal (Lieu de la tombe du prophète) est le nom d'un sanctuaire situé dans la ville de Srinaghar réputée pour contenir la sépulture d'un personnage appelé notamment Yuzasaf... Les autorités sunnites identifient la tombe comme le tombeau d'un prince étranger. En 1899, le fondateur du mouvement Ahmadiyya a attribué ce tombeau à Jesus de Nazareth. Des travaux d'universitaires comme Lang (1957), Grönbold (1985), Beskow (1985, 2011), Klatt (1986), Schneemelcher (1991), et Volk (2006), rattachent ces traditions à celui qui fut appelé en Palestine, Jésus Christ.

D'après Mirza Ghulam Ahmad, Jésus, tombé dans un coma (samadhi) profond, aurait effectivement survécu à sa crucifiction. Soigné, il serait parti par la suite et aurait voyagé en Inde du nord, jusqu'à Jagaganath Puri, puis aurait fini sa vie à Srinagar.

Dans une étude orientale des Evangiles, due au Dr Ramesh et Swami Krishnamurti, le Jésus, Ieshouah ou Isha, des évangiles, se serait rendu en Inde. Que cela soit après ou avant sa crucifiction... nul ne peut l'affirmer avec certitude...